Présentation de la commune

carte

La Commune de Le Hinglé

Nombre d'habitants : 864 (au 1er janvier 2013)

Superficie : 337 hA

Gentilé : Hinglézien(ne)

Le Hinglé est une commune des Côtes d'Armor (22) située à 6km au sud de Dinan. Elle offre un cadre de vie agréable, alliant environnement naturel et urbanisation maîtrisée. En effet, le développement démographique de la commune préserve tout de même les espaces naturels et agricoles, qui comptent pour 40% de la superficie totale. Membre de la CODI depuis 1995, la commune est inscrite dans le développement de l'intercommunalité depuis plusieurs années. Ainsi elle dispose de commerces de proximité, avec un restaurant, un bar-tabac, un salon de coiffure, une crêperie, des services tels qu'un bureau de poste et une maison de retraite, et un tissu associatif important, permettant aux habitants de concilier vie de famille et vie professionnelle. Proche de la ville de Dinan et de ses commerces, la commune est en constant développement démographique, et est ainsi passée de 680 à 864 habitants en moins de 15 ans.

Le Hinglé vient du breton « hen » vieux et « klez » talus.

 
 
codi-hingle

Plan de la commune

Département des Côtes du Nord, arrondissement Communal de Dinan;
Levé en exécution de l'Arrêté du Gouvernement du 12 Brumaire an 11 (Novembre 1802) et terminé le 15 Messidor de l'an 12 (Juillet 1804) par le Cn DELAUNAY Géomètre en chef et le Cn SERGENT Arpenteur.
Carte de collection privée.

 
 

Historique

  • XIIème siècle : Première mention de la paroisse de Le Hinglé dans les écrits du diocèse de Saint-Malo.
  • 1790 : Première municipalité.
  • 1792 : Suppression de la paroisse, réunie avec celle de Trévron.
  • XIXème siècle : Production florissante de Granit dans la carrière de la Pyrie.
  • 1847 : Construction de l'Eglise St Barthélémy.
  • 1879 : La décision est prise de construire des voies de chemins de fer, afin d'étendre le transport de granit.
  • 1896 : Inauguration d'une voie de chemins de fer entre Dinan et La Brohinière.
  • Début XXème siècle : Forte main d'œuvre dans la carrière, expansion démographique dans la commune, qui compte 361 habitants en 1922. (269 habitants en 1890)
  • 1926 : Suppression de la paroisse par l'évêque en fonction, en raison d'un litige concernant le loyer du presbytère.
  • 1939-1945 : Réquisition de la carrière de la Pyrie par l'armée allemande, leur fournissant le granit nécessaire à la construction du Mur de l'Atlantique.
  • 1945 : Bombardement de la gare de Le Hinglé par les Alliés.
  • Après-Guerre : Le granit de la commune est utilisé pour reconstruire les Villes de l'Ouest. Il est également transporté jusque Londres, et jonche les quais de la Tamise.
  • 1952 : La paroisse de Le Hinglé retrouve un recteur titulaire.
  • 1971 : Le District de Dinan décide de la construction du barrage du Pont-Ruffier pour créer une retenue d'eau de 2 millions de mservant à approvisionner en eau tous les habitants du district. La conséquence de cette construction est l'engloutissement du village des Vaux, alors abandonné.
  • 1975 : Adhésion au SIVOM du Guinefort, avec Bobital, Brusvily, Calorguen, Saint-Carné et Trévron.
  • 1995 : Intégration à la CODI (Communauté de Communes de Dinan)
  • 2014 : la CODI devient DINAN COMMUNAUTE